Relevés – recommandation de saisie

O à Saignelégier (JU) le 02/07/1720 ARCJ bob 36 item 4 vol 5 / 923
de AUBRY Marie Anne (F)  de AUBRY Joseph et de WERMEILLE Marguerite du Bémont
Parrain/tmn : FARINE Jean Baptiste –  Marraine/tmn : Anne Femme de Joseph LAPORTE
Prêtre Jean Jacques LAPORTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 


On relève des actes en se limitant au contenu strict
de l’acte,  pas d’apport personnel

On saisit des naissances, mariages et décès,
les dates de baptême ou de sépulture peuvent être indiquées en commentaire si elles sont différentes ou précisées et présentent de l’avis du releveur un intérêt. Des exceptions existent lorsqu’on a rien d’autre, préciser qu’il s’agit d’un baptême, dans le cas des anabaptistes ou de baptêmes d’adultes suite à abjuration par exemple.

Dans les zones PATRONYMES à bannir : ILLISIBLE, ENFANT NATUREL, ?, †, et tous autres exotismes, et limiter le NN au strict nécessaire

Dans les commentaires on respecte l’ordre Prénom NOM, c’est « Femme de Joseph LAPORTE » pas « femme de LAPORTE Joseph », ce n’est pas un formulaire administratif mais un texte littéraire.

Mettre les patronymes en majuscule partout, c’est une convention en généalogie.

Pour les prénoms, se limiter aux seuls prénoms, jamais de tiret, ni † , si il y a un complément « le jeune » (sauf « Petitjean » en un mot) etc. à mettre en commentaire. Il faut traduire les prénoms du latin en français moderne (se mettre à la place de celui cherche une information dans une base informatique). En cas de doute sur un patronyme, écrire ce qu’on a lu, FLICK ou FLUCK et demander à un collègues, on sait s’en sortir grâce à la table des synonymes. La relecture doit suffire à lever les doutes. l’orthographe des noms propres, ne pas hésiter à adopter une orthographe standardisée si ça n’a pas d’influence sur le résultat, exemple : BEURET/ BEURRET , PARRATE/PARATE/PARRATTE…, MAILLARD/MALLIARD/MAILIAR etc.

DATES : Jamais de date incomplète, un acte est toujours situé entre 2, on peut mettre une date fictive située entre ces 2 actes, et mettre en commentaire, « jour illisible 1er par défaut » « année seule… » , « …acte situé entre le 1er avril et le 5 juin », ce qui permet de conserver la chronologie et facilite la recherche de l’original et la relecture. Pour les actes « trouvés » hors chronologie , bien indiquer sa situation dans le registre, dans la zone libre ou en commentaire final.

Période française : Utiliser la saisie avec le bonnet phrygien, ne jamais essayer de traduire.

Indiquer la référence des Archives, pour les ArCJ, c’est n° de bobine Item Volume dans la zone « Cote », pour les AAEB c’est n° de cote qui figure à l’inventaire en ligne. La zone libre permet de faire un repérage releveur ou/et correcteur.

Les professions : à réserver aux seuls métiers, donc Cultivateur, Charron, Militaire etc.

Si il y a un complément à la profession, un lieu, un grade ou un Régiment, c’est à mettre en zone commentaire.

Ancien (mettre Ancien d’église), maire , adjoint etc. ne sont pas des professions mais des fonctions ou titres à mettre en commentaires.

Ne pas reporter les fautes d’orthographes de l’époque, ni les exotismes, chercher à avoir les lieux modernes, lieux-dits, villes etc.

Limiter l’usage des abréviations, demeurant en entier pas de « dt » (pas d’abréviation intraduisible par un non francophone) , et respecter ce qui est dans l’acte, traduire donc « ex » par « de » en l’accordant (de Saignelégier, du Noirmont, des Breuleux) , bien noter habitant ou demeurant et on omet aucune information relative à des lieux, on est de… demeurant à… chaque fois que c’est précisé par exemple

Les articles contractés, on est « des Bois », pas « de Les Bois » comme dans la vie courante et le parler.

pour les lieux-dits, même règle, pas « à Les  Terres Rouges » mais « aux Terres Rouges »

Indiquer qu’il y a une signature est intéressant si elle permet de définir le patronyme, sinon c’est du luxe, illettré est en règle générale sans intérêt.

NDLR est erroné pour une note en marge! Se limiter à « Note en marge: », si c’est bien une note de relevé, donc de la valeur ajoutée qui reste déconseillée, « Note du Releveur: » (ou de la Releveuse) dans ce cas.

Directives