Edito du numéro 98 de généalogie jurassienne

HOMMAGE A JEAN-PHILIPPE GOBAT, pasteur et généalogiste
Juste avant le printemps, le 19 mars 2018, notre Président d’honneur Jean-Philippe Gobat nous a quittés.

Jean-Philippe Gobat est né à Courtelary le 9 novembre 1923, où son père était instituteur à l’orphelinat du district. Après avoir obtenu la maturité littéraire au Städtisches Gymnasium de Bienne en 1942, il poursuivit des études à la Faculté autonome de théologie protestante de l’Université de Genève. Il en sortit bachelier en 1948. Ordonné pasteur en 1948, il exerça son premier ministère à Reconvilier de 1950 à 1953, avant d’être élu pasteur à Orvin en 1953, dont il fut le guide spirituel jusqu’à sa retraite en 1988. En 1988, il s’installa à Moutier, où il résida jusqu’à son décès.

Depuis son plus jeune âge Jean-Philippe Gobat s’est intéressé à la généalogie.
Pendant ses 35 ans de ministère à Orvin et peut-être autant pendant sa longue retraite, il a accompli une tâche inestimable : Non seulement il a relevé tous les registres paroissiaux d’Orvin, mais aussi ceux de la plupart des communes jurassiennes, sans parler des actes notariés déposés aux archives de Berne et de Porrentruy.

L’un après l’autre, Jean-Philippe Gobat a relevé les actes, à la main, sans relâche, somme de travail qui va constituer au fil des années un fonds généalogique gigantesque, formé de milliers de fiches, de dizaines de classeurs, d’armoires entières.
Jean-Philippe Gobat a été pour de nombreux généalogistes qui désiraient reconstituer leur famille, un mentor avisé et un érudit local qui connaissait parfaitement l’histoire jurassienne.
A chaque moment, lorsqu’on avait un doute, il se montrait toujours disponible, d’une gentillesse extraordinaire, en résumé c’était un être profondément humain.
En 1989, il fonde avec d’autres passionnés de généalogie, le CGAEB. Il y devient le président de 1989 à 1996, relayé pour presque 20 années par le regretté François Kohler (1944-2016), historien à Delémont. Deux personnalités marquantes qui ont donné ensemble une âme au CGAEB pendant près de 30 ans.
En 1998, Jean-Philippe Gobat est nommé président d’honneur de la société.
Jean-Philippe Gobat a laissé plusieurs articles généalogiques dans les revues spécialisées, dont les principaux sont :
– Participation à l’édition critique du « Journal de ma vie », de Théophile Rémy Frêne éditée par la SJE en 1993, et dirigée par André Bandelier en rassemblant des données généalogiques dans un index des noms de près de 10’000 personnes citées dans ce Journal.
– Une œuvre inachevée actuellement en 2 tomes, mise en pages par son fils Jean-Michel Gobat, qui développe son ascendance avec ses enfants comme point de départ. Cette étude débouche sur des centaines de familles dont une bonne partie viennent de l’ancien évêché de Bâle :
– Ascendance des huit premières générations et consanguinité des enfants du couple Gobat-Juillerat, Moutier 2001, 394 p. + index
– Ascendance de la neuvième génération et consanguinité des enfants du couple Gobat-Juillerat, Moutier 2005, 421 p. + index

Pour plus de détails sur sa vie et la liste de ses publications, on retrouvera sa notice biographique dans le dictionnaire du Jura (www.diju.ch).

Robin Moschard

 

HOMMAGE A ARMAND NUSBAUMER
Cher Armand,
Encore sous le choc de l’annonce de ton départ, nous avons du mal à réaliser que tu es vraiment parti.
C’est en début d’année que nous avons appris que ton cancer récidivait, mais comme nous te savions super combattant, nous étions persuadés que tu allais de nouveau t’en sortir.
Nous nous souvenons comme si c’était hier de ton arrivée au sein du bureau du Cercle dans le courant de l’année 2008, il y a donc 10 ans de cela. Tu devais aider puis remplacer Jean Christe, notre trésorier qui désirait arrêter en raison de son âge et de sa santé.
Tu t’es tout de suite bien intégré dans notre groupe, et comment aurait-il pu en être autrement vu tes compétences et ta grande ouverture d’esprit ? Tu nous as apporté ton savoir-faire en comptabilité, ton organisation, ta détermination et ta générosité.
Très vite, tu as proposé que le Cercle règle les consommations lors des réunions du bureau, des assemblées et les déplacements du bureau également. « Le Cercle ayant cette possibilité de remercier les membres qui travaillent » disais-tu.
Nous nous souviendrons comment, pour chaque assemblée générale, tu nous préparais et nous commentais les comptes et le budget de façon si claire et précise, que bien souvent il n’y avait aucune question à ajouter.
Tu t’es beaucoup engagé pour l’organisation du 20ème anniversaire du Cercle en 2009. Tous ces préparatifs nous ont soudés et nous avons toujours eu beaucoup de plaisir à nous retrouver lors de nos nombreuses réunions.
Armand, tu étais très intéressé par tes origines. Tu as fait des recherches précises sur l’ascendance des Nusbaumer depuis leur départ du canton de Soleure et leur implantation dans les fermes de la région de Bourrignon. Ton arbre a même été présenté lors de notre exposition en 2009.
Dans le cadre du Cercle de Généalogie, tu étais coordinateur responsable des travaux effectués dans le district de Delémont. Grâce à ton dynamisme et à ton sens de l’organisation, tu as grandement contribué au développement de cette activité, ainsi qu’au recrutement des bénévoles pour réaliser ce travail.
Tu étais toujours prêt à guider chaque collaborateur bénévole ayant quelques difficultés à comprendre l’organisation des relevés systématiques. Tu as toujours fait cela calmement et posément avec une seule règle en tête : que le travail soit réalisé avec efficience et qualité.
Ta disponibilité et ton engouement nous ont permis de faire un pas important pour la mise à disposition des actes sur le site internet du Cercle et ces informations fort appréciées des utilisateurs désirant compléter l’histoire de leur famille.
Merci à toi, le Cercle ne pourra jamais assez te remercier de ce que tu lui as apporté.
C’est donc à l’ami que nous disons Adieu. Nous sommes tristes de t’avoir perdu, mais heureux de t’avoir connu.
Armand tu continueras de vivre dans nos souvenirs.
Au nom du Cercle généalogique de l’ancien évêché de Bâle nous présentons à ta famille, spécialement à Gile et à Maud, nos très sincères condoléances et notre amitié.

Le bureau